ReVival
 retrogaming - homebrew - oldies
 
 Actualités 
ReVival n°52تب width=
 n°52
 
 Services
 Accueil

 Présentation

 Parutions

 Commander

 NewsLetter

 Forums

 Tests

 Articles

 Liens

 
 Contacts
 Ecrire

 Livre d'Or

 eMail

 Soutien


 English

Dernière
mise à jour :
01-10-13

 
 


Pocket Videogames



ACBM - Le Virus qui vous défend !



PnS Concept : messagerie sécurisée et espace collaboratif



AllGamers, le site de tous les gamers !



le Portail l'Occasion !

Copyshop de france - Cliquer C Copier
 
 ReVival n°41
 
ReVival n°41 Hiver 2009-2010                        Extrait : Vectrex autofire
                                             Extrait : Fireman (Colecovision)
                                             Extrait : News homebrew


Les feuilles se ramassent à la pelle en cette période automnale et c'est l'occasion idéal pour prendre le temps de tourner celles qui constituent l'incontournable ReVival, infatigable porte-parole du jeu vidéo homebrew et retro depuis près de 12 ans maintenant.
Une fois encore il nous a fallu repousser les tests de quelques jeux tant l'actualité déborde de toute part. On ne se plaint pas mais on aimerait ne pas toujours avoir l'impression de courir après le temps !
Mais c'est ce qui nous pousse à donner toujours le meilleur de nous-mêmes et nous espérons que vous le ressentez lorsque vous parcourez nos 44 pages pleines à craquer.
Si on avait dit qu'il y aurait largement la matière pour combler une telle publication avec seulement des nouveaux jeux sur des consoles mortes, on nous aurait traité de fous. Et c'est pourtant ce qu'il se passe !
Dans ce 41 ème numéro, nous vous proposons un contenu qui fait la part belle à un maximum de nouveautés sur le plus grand nombre possible de machines, même si les Colecovision, NES et Dreamcast sont les mieux loties.
C'est aussi les 25 ans de l'Atari 7800 ProSystem, fêtés dignement avec deux jeux rassemblés dans un intéressant Birthday Pack.
René Hellwig a accepté le jeu de l'interview et nous apporte des précisions intéressantes sur son jeu Dreamcast, Dux.

Et remercions une fois encore Morgan pour tout le travail effectué depuis des années et qui nous a encore bien arrangé sur le précédent numéro 40 !
Pour ce numéro 41 c'est RayXambeR qui s'y colle faute d'avoir pu compter sur des personnes fiables en ce domaine. C'est malheureux mais c'est ainsi. Nous espérons que la maquette vous plaira et toute idée pour l'améliorer est la bienvenue.

En espérant que vous apprécierez votre lecture à la hauteur du temps et de la passion que nous y mettons, nous vous donnons rendez-vous en mars pour ReVival n°42 qui entamera alors sa 13 ème saison. Qui dit mieux dans le paysage vidéo-ludique ?

 Sommaire

  • En Bref
Toute l'actualité des jeux homebrew et du retrogaming
  • Tests :
    Dux (Dreamcast)
    Ghost'N Zombies (Colecovision)
    Royal21 (Vectrex)
    Tongueman's Logic (Pc Engine Nec)
    Exerion 1+2 (Nintendo Nes)
    Fireman (Colecovision)
    Last Hope Pink Bullets (Dreamcast)

    Orion_'s compilation (Jaguar-CD)
    Birthday Pack : WASP, Space Invaders BVE (Atari 7800)
    etc.
    ...

  • Hardware : Vectrex Auto-Fire

  • Interviews : René Hellwig (Hucast.net)
 
Parution : décembre 2009

Télécharger l'image jpg

couverture 41
  
Banc d'essai : Vectrex autofire

Celui qui se définit comme un Vectrexmad! ne pouvait pas être insensible à la cause de la seule console vectorielle au monde ! C'est ainsi que par pitié pour les pauvres boutons 4 des manettes, il a décidé de concevoir un autofire de façon à éviter les appuis intempestifs sur des jeux comme Mine Storm. En effet, avec le temps, jouer frénétiquement comme sur une borne d'arcade, n'arrange pas la longévité des manettes Vectrex.

L'autofire propose une finition impeccable, enveloppé dans du plastique souple rétractable à la chaleur, et sa petite taille le rend vraiment discret. Il vient s'insérer, à la manière du Rapid Fire Unit de la Master System, entre la prise de la console et la manette. Le plaisir de jeu est immédiat même s'il change un tant soit peu les (mauvaises) habitudes prises. On retrouve ce qu'a permis une console comme la Nec Pc Engine - autre reine du shoot'em up - avec les autofire intégrés sur les pads (même si ce n'était pas le cas sur le tout premier modèle blanc).
Cependant, afin de ne pas devoir enlever parfois ce dongle dans les rares jeux ne nécessitant pas de tirer (Pole Position par exemple), le concepteur a intégré une fonction permettant de le désactiver. Il suffit de rester appuyé sur le bouton 4 au démarrage de la console et c'est tout !

Voici un produit qui ne fait qu'une chose mais qui la fait parfaitement. Son prix est honorable, 12 livres sterling. Ce produit est à commander directement auprès de vectrexmad! (vectrexmad@fastmail.fm). Dites-lui que vous le contactez suite à un article paru dans ReVival, ça fait toujours plaisir !
Et on se demande encore comment il a été possible de s'en passer autant d'années.
A noter que son concepteur devrait proposer pour 2010 son premier jeu sur cette console ! A suivre ...


RayXambeR

----------------------------

Test: Fireman sur Colecovision

Fireman est un prototype découvert récemment et réalisé par la société Nice ideas (connue pour quelques jeux Intellivision comme World Cup Soccer). La rom a été dumpée avec succès et une série de 50 cartouches a été réalisée dans la foulée, dont 25 en boîte. Celle-ci fait tout pour rappeler l'artwork des jeux pirates made in Taiwan avec un dessin très enfantin et dont le contour des formes est noir (façon Legend of Hero Tonma). Cet aspect, volontairement kitsch, est une première dans le homebrew. On déplorera cependant l'absence de notice qui rend le prix de 41 dollars un peu exagéré. On retrouve Retroillucid de Collectorivision derrière la réalisation du packaging.

Fireman, comme son nom l'indique, vous met dans la peau d'un pompier devant maîtriser les flammes dans une maison de plusieurs étages. La vue en coupe permet de découvrir un jeu de plateau à l'ancienne, façon Lode Runner sauf qu'ici il est impossible de reboucher les effondrements de terrain causés par le feu. De plus le pompier n'est pas champion olympique en longueur, ce qui l'oblige à emprunter des chemins détournés pour contourner les trous béants. Cependant il est capable de traverser les flammes sans subir de dommages grâce à son équipement spécifique.
Le jeu débute sur le côté droit de la maison, à l'extérieur de celle-ci. L'objectif est bien entendu d'éteindre toutes les flammes. Pour obtenir un jet d'eau continu, il faut avoir recours à une lance à eau qui nécessite d'être raccordée sur les bornes blanches disséminées un peu partout dans la maison. Et il faut la brancher de façon adéquate car la longueur est limitée. Le pompier peut par ailleurs se servir de quelques extincteurs qu'il doit aller chercher à son camion, en quantité limitée. Cette portabilité accrue a une contre-partie, la faible quantité d'eau disponible, bien souvent insuffisante pour venir à bout de l'incendie. La maison est constituée de plusieurs étages et il peut être intéressant d'y accéder par l'extérieur, ce qui justifie l'utilisation de l'échelle du camion de pompier, qui monte et descend constamment.
Mais tout cela serait relativement aisé si n'arrivaient pas à l'écran de la dynamite, des bombes et d'autres objets qui n'ont qu'une utilité : celle de vous empêcher de faire votre travail ! Ceux-ci se déplacent et doivent être évités ou anihilés par l'eau. La partie prend fin lorsqu'il ne reste plus de vie au compteur mais aussi lorsqu'un trop grand pourcentage de la maison est recouvert de flamme. Cette valeur est donnée à la fin de chaque niveau.

La réalisation graphique est excellente et le jeu ni trop rapide ni trop lent. Ce bon dosage est nécessaire car malgré cela éteindre complètement une maison peut facilement durer plusieurs minutes. On n'enchaîne donc pas les tableaux à la vitesse de la lumière et, dès le troisième, ça se corse vraiment obligeant à réfléchir sur le meilleur parcours à suivre ; même si cela reste théorique dans la mesure où les flammes se propagent rapidement. Pas facile la vie de pompier !

Du côté de l'ambiance sonore résonnent quelques effets pendant le jeu et une petite musique d'introduction (plutôt pénible car elle empêche de commencer la partie immédiatement). Rien de bien transcendant mais l'essentiel n'est pas là : Fireman propose un challenge intéressant, n'est pas évident et son côté stratégique lui permet de se démarquer des autres jeux du genre.

RayXambeR


Développeur : Nice Ideas
Console : Colecovision
Année : 2009
Genre : action
Support : cartouche
Joueurs : 1
Sauvegarde : non
Langue : Anglais
7/10


Trivias
- Fireman a été commercialisé sur MSX par VIFI International sous le nom de Pyro Man !
- Sur la boîte du jeu a été volontairement apposé un petit autocollant avec un prix : 9,99 dollars. L'auteur ne manque pas d'humour !

-------------------

Quelques news homebrew (rubrique En Bref) :

Atari Jaguar
Le groupe de codeurs Reboot vient de proposer le jeu Beebris (dont une version avait vu le jour en 1991 sur Atari ST). Ceci afin de commémorer les 25 ans du génial Tetris. Nous vous en proposerons un test prochainement mais il est d'ores et déjà possible de l'essayer puisque c'est un freeware !  Tout comme la compilation de Orion_ (testée dans ce numéro), la scène homebrew sur Jaguar n'hésite pas à faire cadeau de nombreux programmes distrayants et bien réalisés.
Reboot, toujours eux, vont adapter deux bijoux dans les prochains moins : Bubble Bobble et Supercars ! On a hâte, on a hâte. On espère en tous cas que ce soit des versions remaniées sinon ce genre de jeu pourrait presque tourner en émulation sur la Jag. Mais comme le dit SebRmv, l'idée n'est pas de faire de la Jaguar une n-ième plate-forme d'émulation. Et il a bien raison le bougre, on veut de la nouveauté exclusive.
Dernière minute, et exclusivité ReVival, le jeu Another World (de Eric Chahi à l'origine) est en portage sur la 64 bits d'Atari ! Un excellent jeu, indémodable. Espérons juste qu'il y ait quelque nouveauté dans le déroulement ou les modes de jeux proposés. Affaire à suivre de très très près ! Il semble que l'on s'oriente vers une reproduction fidèle pour Jaguar et une version améliorée qui utilisera la Jag-CF !


Nintendo Nes
Pas de grosse nouveauté mais des rééditions de jeux japonais au format US et des hacks intéressants placés sur support cartouche. Il y en a pour tous les goûts !
Commençons par Spy vs Spy 2 the island caper. Existant uniquement pour la Famicom, les autres continents n'avaient jamais eu droit à une commercialisation. L'oubli est réparé par des passionnés qui ont entrepris d'en réaliser 250 exemplaires, de constituer un packaging dédié reprenant l'artwork d'origine et incluant une bande dessinée ! Toutes les cartouches sont numérotées à la grande joie des collectionneurs et autres superstitieux tout content de pouvoir associer un jeu vidéo à leur nombre fétiche.
Super Pitfall 2 est connu au Japon sous le nom de Atlantis No Nazo et a connu dernièrement une édition limitée à 100 exemplaires. Le packaging est complet et joliment réalisée avec une boîte en métal, comme ce fut le cas pour Hoppin Mad. Cependant, comme le jeu existe déjà en version Famicom, l'intérêt de cette sortie est faible. Le prix de 50 dollars est assez élevé et il faut noter que les 30 premiers exemplaires ont une jaquette verte tandis que les autres en ont une violette.
Dans le lot, une personne chanceuse aura pu trouver une cartouche dorée collector ! Concernant Super Pitfall 2 le titre ne ressemble en rien à son prédécesseur si ce n'est qu'il s'agit toujours d'un jeu de plate-formes. Il est très dépouillé graphiquement et l'action semble monotone. On est bien loin d'un bon vieux Super Mario Bros même s'il contient une centaine de niveaux.


 
Déclaration CNIL n° 1065368 - Mentions légales
© Copyrights ReVival 2003-2013 - Site Web créé par : Paul CAILLET & Cyril DENIS